FANDOM



L'équipe nationale de Quidditch du Nigéria  Angl.  Nigerian National Quidditch team ) représente le Nigéria dans les matchs internationaux de Quidditch.

CompositionModifier

2014Modifier

Équipe nationale de Quidditch du Nigéria
Poursuiveurs
 ?  ?  ?
Batteurs
Aliko Okoye[1] Mercy Ojukwu[1]
Gardien Attrapeur
 ? Samuel Equiano[1]
Balais  Mascotte
Foudre VII[2] Sasabonsam[3]

HistoireModifier

Coupe du Monde de Quidditch de 2014Modifier

Premier tour contre les FidjiModifier

Le match a lieu le 14 mai, un mois après le match d'ouverture. Pendant la première heure de jeu, les poursuiveurs fidjiens ne parviennent qu'à marquer un seul but en raison de l'efficacité des batteurs nigérians Aliko Okoye et Mercy Ojukwu, tandis que le Nigéria ira en marquer un total de quarante. À la cent quarante-et-unième minute, l'attrapeur Joseph Snuka décide de capturer le Vif d'or alors que son équipe est menée de 390 points. Déjà considéré comme un égoïste par ses coéquipiers, cet acte de Snuka n'améliora pas sa réputation. Le manager et entraîneur de l'équipe des Fidji, Hector Bolobolo, ne fit qu'un seul commentaire à son sujet : « Je vais le tuer ».[1]

Quart de finale contre le JaponModifier

Le match a lieu le 10 juin. Les batteurs des deux équipes ont fait preuve d'une précision et d'une créativité exemplaire dans l'utilisation des Cognards. Le coup le plus notable est celui du japonais Masaki Hongo qui a envoyé un Cognard briser le bout du balai de l'attrapeur adverse Samuel Equiano, ce qui lui a fait perdre le contrôle de son balai. Pendant qu'Equiano tentait de reprendre le contrôle avec l'aide de ses coéquipiers, Noriko Sato en a profité pour capturer le Vif d'or à la soixante-troisième minute, concluant le match à 270 contre 100 en faveur du Japon.[2]

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Pottermore, Gazette du sorcier : Nigéria - Fidji
  2. 2,0 et 2,1 Pottermore, Gazette du sorcier : Japon - Nigéria
  3. Pottermore, Gazette du sorcier : États-Unis - Jamaïque (fin)
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .