FANDOM


Le Basilic de la Chambre des Secrets est un Basilic femelle, placé dans la Chambre des Secrets par Salazar Serpentard. Il ne peut être contrôlé que par le seul et véritable héritier de Serpentard, Tom Jedusor. Cela signifie que les autres Fourchelang (comme Harry Potter) n'ont aucun contrôle sur elle, bien qu'ils puissent la comprendre.

BiographieModifier

Naissance et début de vieModifier

D'après Aragog, le Basilic de Salazar Serpentard est né dans la Chambre des Secrets. Serpentard, en dépit de l'acceptation des autres fondateurs des nés-moldus à Poudlard, laissa le Basilic dans la Chambre, espérant qu'un jour son héritier l'utiliserait pour purger l'école des nés-moldus, qu'il jugeait indignes d'étudier la magie.

Première ouverture de la Chambre des SecretsModifier

Au début années 1940, la Chambre des Secrets fut ouverte par Tom Elvis Jedusor, qui était capable de contrôler le Basilic grâce à son statut d'héritier de Serpentard. Jedusor relâcha le Basilic dans l'école, son but étant de purger l'école des étudiants nés-moldus. Il fit une seule victime, Mimi, qu'il tua dans les toilettes des filles, où se trouve l'entrée de la Chambre. Cet évènement faillit causer la fermeture définitive de Poudlard.

Pour éviter cette conséquence pour Poudlard, qui était son unique maison à ses yeux, Jedusor accusa Hagrid de ses crimes, prétendant que la mort de Mimi Geignarde avait été causée par Aragog, l'Acromentule qu'il gardait avec lui. Cependant, Albus Dumbledore, alors professeur de Métamorphose, soupçonnait Jedusor et il réussit à convaincre le directeur, Armando Dippet, de garder Hagrid à Poudlard en tant que garde-chasse.

Toutefois, Tom Jedusor, ne voulant pas gâcher ses cinq années de dur travail pour trouver la Chambre des Secrets, laissa derrière lui un journal intime, contenant une portion de son âme, dans l'espoir qu'un jour, en possédant un élève quelconque, il pourrait, à travers ce journal, rouvrir la Chambre et réveiller le Basilic.[1]

Seconde ouverture de la Chambre des SecretsModifier

Basilic Fumseck

Fumseck aveuglant le Basilic.

Cinquante ans après l'attaque de Tom Jedusor à Poudlard, le Basilic fut réveillé par le souvenir de Jedusor, généré par l'Horcruxe qu'il avait placé dans son journal intime. Ce souvenir posséda Ginny Weasley, après que Lucius Malefoy eut placé le journal intime dans son chaudron chez Fleury et Bott, espérant ainsi discréditer son père.[2] Cependant, bien que Jedusor/Ginny ait tué les coqs de Hagrid, personne ne mourut. Le Basilic parvint seulement à pétrifier quelques élèves, un chat et un fantôme, étant donné que chacun d'eux a croisé son regard dans un reflet. Sir Nicholas de Mimsy-Porpington, lui, a reçu le regard de plein fouet mais étant déjà mort, il fut également pétrifié.[3] Harry, comprenant le Fourchelang, tenta de retrouver le Basilic. Il fut aidé par les informations qu'Hermione trouva sur le Basilic, c'est à dire le fait qu'il se déplace dans la tuyauterie du château. Harry et Ron (accompagnés par un Gilderoy Lockhart peu enthousiaste) entrèrent dans la Chambre des Secrets, où Ginny était retenue prisonnière par Tom Jedusor. Après avoir été séparé de Ron et Lockhart, en raison d'un éboulement, Harry entra dans la Chambre.[4][5]

Bataille avec Harry Potter et mortModifier

Harry tue le Basilic

Harry Potter tuant le Basilic.

Pendant la bataille entre Harry Potter et le Basilic, Fumseck, le Phénix de Dumbledore, réussit à aveugler le Basilic en lui crevant les yeux, permettant à Harry de le combattre, sans craindre la brûlure mortelle de ces derniers. Harry obtint l'Épée de Gryffondor à travers le Choixpeau magique, apporté par Fumseck. Harry transperça le palais du Basilic à l'aide de l'épée, le tua, mais un de ses crochets se planta dans son bras. Harry utilisa le crochet pour détruire le journal intime de Tom Jedusor, détruisant ainsi sans le savoir un des sept horcruxes de Voldemort. Heureusement, les larmes de Fumseck soignèrent la blessure de Harry et le sauvèrent de la mort du venin mortel du Basilic.[5]

Post-mortemModifier

Squelette basilic

Squelette du Basilic en 1998.

En 1998, Ron et Hermione utilisèrent un de ses crochets pour détruire la coupe de Helga Poufsouffle transformée en Horcruxe. Le venin du premier crochet ayant pénétré dans l'épée de Gryffondor, il permit de détruire le médaillon de Salazar Serpentard, Horcruxe également. La même épée tua Nagini, le dernier Horcruxe de Voldemort.[6]

Victimes connuesModifier

Victime Date Note(s)
Mimi Geignarde 1943 Tuée.
Miss Teigne 31 octobre 1992 Pétrifiée.
Colin Crivey 8 novembre 1992 Pétrifié.
Justin Finch-Fletchley 8 décembre 1992 Pétrifié.
Nick Quasi-Sans-Tête 8 décembre 1992 Pétrifié.
Hermione Granger 8 mai 1993 Pétrifiée.
Pénélope Deauclaire 8 mai 1993 Pétrifiée.
Harry Potter 29 mai 1993 Blessé (et empoisonné).

AnecdotesModifier

  • Ironiquement, le venin du Basilic, que Voldemort avait utilisé dans le but de purger Poudlard des nés-moldus, causa la destruction de la plupart des ses Horcruxes, et finalement sa chute.
  • Le Basilic de la Chambre des Secrets ne peut être contrôlé que par un descendant direct de Salazar Serpentard. Or, indirectement, c'est Ginny Weasley qui, sous le contrôle du journal intime de Jedusor, l'a contrôlé lors des attaques de 1992 et 1993.
  • Vu que les Horcruxes peuvent être détruits par le venin de Basilic et que Harry Potter en est un, la partie de l'âme de Voldemort aurait peut-être été tuée en même temps que Harry si Fumseck ne l'avait pas soigné.

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

  1.  Réf.  Un journal très intime )
  2.  Réf.  Chez Fleury et Bott )
  3.  Réf.  L'avertissement ; Le club de duel )
  4.  Réf.  La Chambre des Secrets )
  5. 5,0 et 5,1  Réf.  L'héritier de Serpentard )
  6.  Réf.  La bataille de Poudlard )
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .