FANDOM


Brunhilde Stokke est une des membres du Magenmagot.

BiographieModifier

Un jour, Brunhilde dépose un dossier au Service des animaux concernant le saccage de sa maison par une créature magique. Plusieurs semaines plus tard, elle se rend en personne dans ce service pour se plaindre que son dossier n'est toujours pas pris en mains. Elle y rencontre Mathilda Grimblehawk et son collègue et leur demande sévèrement de prendre en charge son dossier sur le champ, en n'oubliant pas de leur préciser qu'elle fait partie du Magenmagot.[1]

Quelques heures plus tard, sachant probablement que Mathilda a rencontré Lydia Scarlett, Brunhilde retourne voir celle-ci pour déclarer furieusement que Lydia est responsable du vol de la preuve pour son procès. Mathilda, avec l'aide de Cerberus Langarm, s'implique alors dans l'enquête.[1]

À son retour dans la salle d'audience, Brunhilde rencontre de nouveau Mathilda et son collègue. Agacée par leur présence continue, Brunhilde tente de les faire partir mais Mathilda lui pose des questions sur ses occupations au moment du vol. Outrée que l'on puisse la suspecter, Brunhilde explique aux deux jeunes membres du ministère de la Magie l'importance de cette preuve et à quel point il est fort probable que Lydia Scarlett soit derrière ce vol.[1]

Finalement, Brunhilde est convoquée au Service des animaux pour s'entretenir avec Mathilda. Brunhilde découvre alors que le vol de la preuve pour le procés a été commis par la même créature ayant dévastée sa maison. Brunhilde refuse d'admettre que c'est elle qui, involontairement a introduit cette créature au ministère. Cependant, après avoir découvert des poils noirs dans son sac, la membre du Magenmagot est bien obligée d'admettre qu'elle est bien la responsable de ces turbulences au ministère.[1]

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3  Réf.  Les Animaux Fantastiques : Enquêtes dans le Monde des Sorciers ) (Enq. #008 : Un intrus au ministère)
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .