FANDOM


Guillemet
Il est en effet évident qu’un être humain confronté à une force maléfique d’origine non humaine, telle qu’un Détraqueur, doit puiser dans des ressources encore inexploitées. Le Patronus est son soi secret éveillé, un soi qui sommeillait jusqu’alors et qui doit à présent surgir au grand jour... C’est la raison pour laquelle, l’apparence du Patronus possède une forme inattendue, une forme avec laquelle la personne qui lance ce sortilège a souvent peu d’affinités ou une forme avec laquelle, dans quelques rares cas, elle ne s’identifie pas. Je suis convaincu que ce type de Patronus est révélateur d’une obsession ou d’une excentricité. Il correspond à un sorcier ou une sorcière qui est incapable de dissimuler son véritable moi dans sa vie de tous les jours, un sorcier ou une sorcière qui affiche ouvertement des tendances que d’autres préféreraient cacher. Mais quelle que soit la forme du Patronus, il est vivement conseillé de faire preuve de respect, voire de prudence, envers tout sorcier ou toute sorcière capable de produire le Patronus de son choix.
— Professeur Catullus Double-Bazon, Sortilèges de Défense et de Dissuasion[src]

Catullus Double-Bazon  Angl.  Catullus Spangle ) est un expert de renommée en les sortilèges qui vivait au 18ème siècle. Il est l'auteur d'un remarquable ouvrage sur les sortilèges : Sortilèges de Défense et de Dissuasion.[1]

Dans son livre, le professeur Double-Bazon a écrit certains principes sur le sortilège du Patronus qu'il a découverts au cours de ses recherches, et qui sont encore largement acceptées aujourd'hui. D'après lui, le Patronus de chacun est inconnu et caché mais fondamental pour la personnalité. Il se dévoile lorsqu'on est confronté à une menace comme un Détraqueur, une créature non humaine, et reflète souvent l'intériorité cachée et peut-être inconnue de son auteur.

Le professeur Double-Bazon s'accorde à dire que, dans certains cas d'extraversion, le Patronus peut être un animal très apprécié par le sorcier ou la sorcière qui affiche publiquement cette affection, auquel cas la personne révèle son soi intérieur.

ÉtymologieModifier

  • "Catullus" peut venir du nom de Gaius Valerius Catullus, un poète latin qui a écrit des néotériques dont les poèmes conservés sont encore très lus.

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Pottermore, Sortilège du Patronus
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .