FANDOM


Le décret d'éducation numéro vingt-cinq  Angl.  Educational Decree Number Twenty-Five ) est un décret d'éducation qui donne tous les droits au Grand Inquisiteur en ce qui concerne les sanctions et privilèges donnés au élèves.

ContenuModifier

Guillemet
Le Grand Inquisiteur aura dorénavant l'autorité suprême pour infliger toute sanction, punition et retrait de privilèges aux élèves de Poudlard, ainsi que le pouvoir de modifier les sanctions, punitions et retraits de privilèges qui auraient été décidés par des membres du corps enseignant.
Signé : Cornelius Fudge, ministre de la Magie, Ordre de Merlin, première classe,
[...]
— Décret d'éducation numéro vingt-cinq[src]

HistoireModifier

CréationModifier

Après la création du décret d'éducation numéro vingt-quatre, toutes les équipes de Quidditch de Poudlard doivent demander l'autorisation d'être recréées. Lorsqu'Angelina Johnson demande cette autorisation à Ombrage, celle-ci répond qu'elle a besoin de réfléchir. Angelina décide d'en faire part au professeur McGonagall qui demande alors à Dumbledore d'intervenir.[1]

Agacée, Ombrage contacte Cornelius Fudge pour lui demander la création d'un nouvel amendement permettant au Grand Inquisiteur d'avoir plus de droits que les autres enseignants en matières de sanctions données aux élèves.[2]

ConséquencesModifier

Ombrage annonce ce nouveau décret à Minerva McGonagall après l'incident survenu pendant le match de Quidditch de Gryffondor contre Serpentard. Elle met en avant l'attaque de Harry et George contre Drago Malefoy pour prouver ses dires sur le mauvais tempérament de l'équipe de Gryffondor et récite l'énoncé du décret, après quoi elle décide d'infliger à Harry et à George une interdiction à vie de rejouer au Quidditch.[2]

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

  1.  Réf.  Décret d'éducation numéro vingt-quatre ; L'armée de Dumbledore )
  2. 2,0 et 2,1  Réf.  Le lion et le serpent )
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .