FANDOM




Guillemet
Informations sur les différentes créatures et conseils pour les vaincre.
— Description du livre[src]

En maraude avec les monstres  Angl.  Marauding with Monsters ) est un livre écrit par Gilderoy Lockhart contenant des informations sur certaines créatures magiques.

ContenuModifier

Animal, végétal, champignome ou gnome ?Modifier

Au cours de mes innombrables voyages autour de ce globe magique qu'est le nôtre, j'ai assisté à d'étranges spectacles et rencontré un véritable bestiaire de créatures particulières et exotiques.
La plupart des créatures que j'ai eu la malchance de côtoyer étaient menaçantes, sauf peut-être le champignome qui ressemble à un grand champignon aux poils hérissés et qui est d'avantage un animal qu'une plante. Je me souviens très bien du temps où, au cours d'un séjour particulièrement agréable avec certaines de mes fans au fin fond de l'Essex, j'ai offert de nous frayer un chemin dans leur jardin pittoresque de banlieue (même si le terme de "jardin" me dérange pour décrire un bout de terrain en friches), qui avait été bloqué par plusieurs champignomes. La technique habituelle pour neutraliser un champignome consiste à leur lancer un Repoustout et à les saisir fermement, à les faire tourner et les arracher du sol d'un coup sec. Inutile de préciser que une fois que j'avais nettoyé le chemin du moindre champignomes, mes fans se sont montrées plus que reconnaissantes et m'ont offert plusieurs bouteilles de leur vin de céleris et de betteraves fait maison, mais j'ai bien entendu refusé leur cadeau.
[1]

Les gnomes sont plus dangereux que ces champignoms inertes et quelque peu ennuyeux. Ces petits nuisibles se trouvent dans tous les jardins, même les mieux entretenus, comme le mien, par exemple, qui s'étend sur huit hectares. La façon la plus efficace de se débarrasser de ces créatures qui envahissent les jardins comme la mauvaise herbe, consiste à lancer un Flipendo à ces gnomes, à l'attraper par les jambes et à le jeter par dessus un muret ou une haie. Évitez de préférence de le jeter dans le jardin le plus petit et moins bien entretenu de vos voisins ! Méfiez-vous également de ses petites dents tranchantes et sachez qu'un bon Flipedo Repoustout devrait vous aider à vous en débarasser.[1]

Des idiocynecrasies korriganiennesModifier

Je me souviens comme si c'était hier du temps où, lors d'une randonnée au bord du Clyde à Glasgow, en Écosse, alors que j'étais à la recherche du légendaire "Nessiopalus", j'ai rencontré par hasard un groupe de korrigans. À ne pas confondre avec les farfadets, ces petites créatures malveillantes sont espiègles au possible et attaquent souvent le voyageur imprudent, en le poussant et en le faisant trébucher d'une façon désagréable.
En tant que voyageur averti, je ne suis jamais "imprudent" et j'ai donc tout de suite repéré le petit groupe. J'ai sorti ma fidèle baguette et j'ai lancé un sortilège de Flipendo Repoustout sur le chef du groupe.
Avant que ses cohortes ne puissent réagir, je me suis immédiatement saisi du korrigan déboussolé par ses chevilles gluantes (en prenant soin de ne pas salir ma sublime robe verte) et je l'ai lancé dans le Clyde où il pataugea un instant avant de se traîner sur la rive opposée et de fuir en direction du champ d'épandage avoisinant. C'est ainsi que les korrigans furent vaincus ; les autres créatures du groupe se dépêchèrent de rentrer dans le trou crasseux d'où elles étaient sorties.
[1]

Crabes de feu en furieModifier

Je me souviens du temps où, lors d'un voyage au cœur de la forêt tropicale humide fidjienne, alors que je m'étais engagé dans une odyssée légendaire pour sauver le crabe de feu géant menacé d'extinction par des sorciers braconniers sans scrupule, je décidai de me reposer un peu à l'ombre d'un banian. Alors que je me consacrais à quelques ablutions urgentes, je fus attaqué par une véritable horde de crabes de feu en furie. Ces ignobles crustacés ignoraient visiblement que je me trouvais là pour empêcher que l'un des leurs ne subissent le même sort que le dodo.
Je réussis élégament à échapper aux boules de feu qui surgissaient de leur postérieur et je sortis immédiatement ma fidèle baguette Après plusieurs Repoustout, les crabes de feu étaient tous retournés sur le dos, leurs pauvres pattes se débattant inutilement dans l'air fidjien. Tout en laissant leur pauvre carapace brûler aux rayons du soleil fidjien, je me dirigeais d'un pas vif vers le campement de ces sorciers braconniers sans scrupule, avec la ferme intention de me joindre à eux pour les aider à éliminer la moindre trace de ces cruels et sauvages crustacés.
[1]

Esprits canins calamiteuxModifier

La forêt noire infestée de vampires de Roumanie centrale est aussi glaciale et menaçante que le cœur de New Forest au Hampshire, en Angleterre. Ce fut pourtant là que, il y a plusieurs hivers de cela, je rencontrai par hasard deux des créatures les plus terrifiantes connues des sorciers et des sorcières. Je me souviens parfaitement de l'heure qu'il était, tard dans la journée, alors que je me dirigeai gaiement à travers la végétation dense à la recherche des infâmes poneys sauvages de cette région.
J'entrai dans une clairière feuillue, pour me retrouver face à deux Gytrash errants. Ces grands esprits de chien me barraient la route. Je décidai donc de sortir ma fidèle baguette et de lancer un Lumos pour m'éclairer et c'est alors que les Gytrash s'éloignèrent de la lumière et que je fus libre de continuer mon chemin à travers la forêt, sain et sauf.
[1]

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Voir cette image.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .