FANDOM


Gwendoline Babcocke est la vendeuse du commerce ambulant de Pré-au-Lard, Le Navet Magique.

Biographie Modifier

Dans sa jeunesse, Gwendoline rêve d'affronter des créatures magiques. Cependant elle trouve un emploi au Navet Magique pour rester aux côtés de sa mère.[1]

Un jour, alors que Gwendoline reçoit des fleurs accompagnées d'un mot de la part d'un admirateur lui demandant de se rendre au hangar à bateaux. Le hangar prend feu et Gwendoline s'enfuie. Dans sa précipitation, la jeune fille laisse tomber son tablier orné d'une broche en forme de dragon doré.[1]

Mathilda Grimblehawk et son coéquipier sont sur l'affaire de l'incendie et trouvent le tablier de Gwendoline. Les deux enquêteurs se rendent alors au Navet Magique pour l'interroger. Lorsque la vendeuse les voit, elle croit tout d'abord qu'ils sont les personnes lui ayant envoyées le mot. Elle les menace alors de leur envoyer un maléfice Cuisant, cependant Mathilda la rassure et lui demande pourquoi elle se trouvait au hangar durant l'incendie. La vendeuse leur raconte l'histoire du mot anonyme, précise qu'elle est certaine que cet incendie était destiné à la tuer et finit par leur donner le mystérieux message comme indice plausible.[1]

Ayant peur pour sa vie, Gwendoline décide de quitter sa mère et de partir de Pré-au-lard. Alors qu'elle cherche son livre L'Élevage des dragons pour l'agrément ou le commerce, elle tombe sur Mathilda qui est venue la voir pour connaitre les raisons de son départ précipité. Mathilda a justement en sa possession le livre de Gwendoline. La vendeuse lui fait alors comprendre qu'elle désire vivement le reprendre. Face aux soupçons de Mathilda concernant le livre sur les dragons, la jeune fille lui avoue qu'elle est passionnée par ces créatures mais pour pourtant elle n'est en aucun cas responsable de l'incendie.[1]

Quelques temps plus tard, Mathilda et son collègue reviennent interroger la jeune fille et lui demandent pourquoi elle a tenté de brûler une bouteille de parfum à la lavande. Gwendoline réplique immédiatement que la bouteille fait partie des cadeaux que son admirateur secret lui envoient. Depuis l'incendie elle ne veut plus rien savoir et par conséquent elle a brûlé tous ses cadeaux, du chocolat aux télégrammes chantants en passant par les mots doux écrits en runes, elle les suspecte même d'être maudits.[1]

Finalement, Gwendoline apprend que l'incendie était une malencontreuse erreur de la part de son admirateur, celui-ci voulant faire une surprise à la jeune vendeuse. Gwendoline accepte les excuses du jeune homme et lui propose de rester ami.[1]

Apparitions Modifier

Notes et références Modifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5  Réf.  Les Animaux Fantastiques : Enquêtes dans le Monde des Sorciers ) (Enq. #007 : Les Flammes du désir)
* DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .