FANDOM



Guillemet
Incanté, Envoûté, Conjuré
— Devise du ministère des Affaires Magiques

Le ministère des Affaires Magiques[1] est le gouvernement magique de la France.

GénéralitésModifier

DescriptionModifier

Le ministère des Affaires Magiques est un lieu souterrain gigantesque semblable au Grand Palais par son architecture et son style Art nouveau. Ainsi, le verre et la lumière sont les éléments centraux du bâtiment.[2]

Contrairement aux autres ministères qui sont organisés en étages successifs, le ministère des Affaires Magiques est essentiellement une enfilade de coupoles reliées qui donne une illusion de grandeur grâce la profondeur du complexe à défaut d'une grande hauteur.[2]

Les coupoles de verre constituant le plafond présentent le zodiaque magique comprenant les silhouettes des objets et des créatures magiques qui le constituent.[2]

Localisation et accèsModifier

Le ministère des Affaires Magiques est situé sous la ville de Paris. On peut y accéder par l'intermédiaire d'une fontaine Wallace située sur la place de Furstemberg.[3]

Le sorcier disparaît de la vue des Non-Magiques dès lors qu'il foule le sol de la place. Puis, il doit se placer devant la fontaine pour qu'un ascenseur apparaisse, créé par les racines de quatre arbres environnants, permettant ainsi de descendre au ministère. L'ascenseur en fer forgé et de style Art déco descend sous le dôme principal et dépose le sorcier devant l'accueil où une sorcière réceptionniste accueille les visiteurs.[4]

Pour la sécurité du lieu, il n'est pas possible de transplaner à l'intérieur du ministère.[4]

OrganisationModifier

Le ministère des Affaires Magiques est divisé en plusieurs services dont :

Fonctionnaires connusModifier

Bien qu'ils ne sont pas considérés comme des fonctionnaires, des Matagots s'occupent de tâches subalternes et de la sécurité en officiant en tant que sentinelles qui ont la charge de faire le guet et de protéger les lieux.

HistoireModifier

1790Modifier

Le ministère des Affaires Magiques a été créé en 1790, soit quelques mois après la prise de la Bastille du 14 juillet 1789 marquant le début de la Révolution française.[5]

1927 [AF2]Modifier

En 1927, le ministère des Affaires Magiques publie un avis de recherche contre le fugitif Gellert Grindelwald pour "Complot contre le Secret du Monde Magique", offrant, avec la Police Magique Internationale, une récompense de 5000 Bézants pour sa capture.[6]

Durant cette même année, Queenie Goldstein s'y rend, espérant obtenir des informations quant à la localisation de sa sœur, et croise sans le savoir deux partisans de Grindelwald, la française Vinda Rosier et l'américain Abernathy qui s'infiltre dans le ministère sous l'apparence d'une vieille dame.[4]

Quelques temps plus tard, une délégation du ministère de la Magie comportant Leta Lestrange et Thésée Dragonneau s'installe au ministère des Affaires Magiques dans le but de capturer Gellert Grindelwald actuellement à Paris. Norbert Dragonneau et Tina Goldstein s'infiltrent au même moment, eux aussi grâce à du Polynectar, au sein du ministère magique français pour accéder à la salle des archives.[4]

1998Modifier

En 1998, le ministère des Affaires Magiques remet une médaille d'honneur à Fleur Delacour pour avoir combattu courageusement aux côtés de ses amis et d'avoir participé à l'effort de guerre, notamment lors de la Bataille de Poudlard et par son investissement au sein de l'Ordre du Phénix.[7]

AnecdotesModifier

  • La devise "Incanté, Envoûté, Conjuré" figurant sur le sceau du ministère est une référence à la devise de la République française "Liberté, Égalité, Fraternité" tout comme la figure féminine du sceau qui est à l'effigie de Marianne, figure symbolique de la République française.
  • Les noms d'origine du ministère des Affaires Magiques étaient le Département de la Magie de la France et le Ministère des Affaires Magiques de la France.

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Le titre de cet article dispose de plusieurs traductions officielles.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2  Réf.  Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald : La Magie du cinéma )
  3.  Réf.  Les archives de la Magie : Dans les coulisses du film Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald )
  4. 4,0, 4,1, 4,2 et 4,3  Réf.  Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald )
  5. The Rowling Library
  6. La Gazette du Sorcier
  7. Pottermore : Académie de magie Beauxbâtons
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .