FANDOM


(Description)
(Très bon ajout, certaines infos ne sont pas à placer sur cet article mais sur un autre)
Ligne 18 : Ligne 18 :
 
}}
 
}}
   
{{Citation|Incanté, Envoûté, Conjuré|Devise du Ministère des Affaires Magiques}}
+
{{Citation|Incanté, Envoûté, Conjuré|Devise du ministère des Affaires Magiques}}
   
Le '''ministère des Affaires Magiques'''<ref>{{Traduit}}</ref> est le gouvernement magique de [[France]] et par conséquent l'équivalent français du ministère de la Magie britannique. On l'appelle également le <strong>Département de la Magie de la France</strong><ref>Un accessoire du film de la saga Les Animaux fantastiques, Les Crimes de Grindelwald, une sorte de poster d'avis de recherche, indique les mots "Département de la Magie de la France". Il semblait clair, vu le contexte, qu’il s’agissait là du nom, pas très français, que porterait l’équivalent du Ministère de la Magie.</ref> mais son nom complet qui apparaît sur les affiches est '''Ministère des Affaires Magiques de la France.'''
+
Le '''ministère des Affaires Magiques'''<ref>{{Traduit}}</ref> est le gouvernement magique de [[France]].
   
 
==Généralités==
 
==Généralités==
 
===Description===
 
===Description===
Le ministère des Affaires Magiques est un lieu souterrain gigantesque semblable à la nef du Grand Palais par son architecture avec les larges verrières de sa toiture et son style de la Belle Époque. Plusieurs coupoles en verre diffusent de la lumière artificielle dans le bâtiment, laissant apparaître les noms et silhouettes de nombreuses créatures magiques ainsi que des représentations des constellations et des inscriptions latines telles que :{{Citation|Hæmisphæ Latumau Sphærarum Rium Stel Strale Æquali Proportione.|Inscription latine que l'on retrouve dans l'une des planches de l'Harmonia Macrocosmica, l'atlas céleste de 1660 de l'astronome et cosmographe néerlando-allemand Andreas Cellarius (v. 1596 – 1665).}}
+
Le ministère des Affaires Magiques est un lieu souterrain gigantesque semblable au Grand Palais par son architecture avec les larges verrières de sa toiture et son style de la Belle Époque. Plusieurs coupoles en verre diffusent de la lumière artificielle dans le bâtiment, laissant apparaître les noms et silhouettes de nombreuses créatures magiques ainsi que des représentations des constellations.
   
 
===Localisation et accès===
 
===Localisation et accès===
Le ministère des Affaires Magiques est situé sous la ville de [[Paris]]. On peut y accéder par l'intermédiaire d'une fontaine Wallace située sur la [[place Furstenberg|place de Furstemberg]]<ref>[https://www.lepoint.fr/pop-culture/cinema/exclusif-voici-la-carte-du-paris-magique-des-animaux-fantastiques-31-10-2018-2267643_2923.php LePoint]</ref> dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés du 6ème arrondissement de Paris.
+
Le ministère des Affaires Magiques est situé sous la ville de [[Paris]]. On peut y accéder par l'intermédiaire d'une fontaine Wallace située sur la [[place de Furstemberg]].
   
Le [[sorcier]] disparaît de la vue des moldus dès lors qu'il foule le sol de la placette. Puis, il doit se placer devant la fontaine pour qu'un ascenseur apparaisse, créé par les racines des quatre arbres environnants, permettant ainsi de descendre dans le ministère. L'ascenseur en fer forgé et de style Art déco descend sous le dôme principal (comme le font les cabines téléphoniques au [[ministère de la Magie|ministère de la Magie britannique]]) et dépose le [[sorcier]] devant l'accueil où une [[sorcière]] réceptionniste accueille les visiteurs.{{Citation|Bienvenue au ministère des Affaires Magiques [...] quel est l'objet de votre visite ?|La réceptionniste à l'accueil du ministère}}
+
Le [[sorcier]] disparaît de la vue des [[Moldu]]s dès lors qu'il foule le sol de la place. Puis, il doit se placer devant la fontaine pour qu'un ascenseur apparaisse, créé par les racines des quatre arbres environnants, permettant ainsi de descendre dans le ministère. L'ascenseur en fer forgé et de style Art déco descend sous le dôme principal et dépose le [[sorcier]] devant l'accueil où une [[sorcière]] réceptionniste accueille les visiteurs.
Pour la sécurité du ministère concernant l'accès au bâtiment, il n'est pas possible de transplaner à l'intérieur du ministère (comme le confirme [[Porpentina Goldstein]] lorsque [[Norbert Dragonneau|Dragonneau]] le lui demande). Toutefois, il est fort inquiétant de constater que du [[Polynectar]] semble efficace pour infiltrer les locaux, la ruse ayant fonctionné à deux reprises lorsqu'[[Abernathy]] y accède sous l'apparence d'une dame âgée et lorsque plus tard [[Norbert Dragonneau|Dragonneau]] y parvient à son tour sous les traits de son frère [[Thésée]].
+
  +
Pour la sécurité du lieu, il n'est pas possible de [[transplaner]] à l'intérieur du ministère.
   
 
===Organisation===
 
===Organisation===
 
Le ministère des Affaires Magiques est divisé en plusieurs services dont :
 
Le ministère des Affaires Magiques est divisé en plusieurs services dont :
*Les '''Archives de la Magie''' où sont conservés les actes notariés notamment les actes des familles de sorciers, c'est-à-dire tous les actes juridiques solennels et authentiques établis et signés par un notaire à la demande du comparant, son client, pour authentifier son identité par une autorité publique (plus précisément ministérielle) et servir d'instrument de preuve devant les juridictions. C'est pour cela que les protagonistes tentent de s'introduire en ces lieux pour trouver des informations sur l'identité de [[Croyance Bellebosse]].
+
*Les [[Archives de la Magie]]
*La '''Salle du Courrier'''
+
*La [[Salle du Courrier]]
*Le '''Bureau de la Justice Magique'''
+
*Le [[Bureau de la Justice Magique]]
*Le '''Bureau des Magicommunications'''
+
*Le [[Bureau des Magicommunications]]
*Le '''Bureau des Affaires Gastromagiques''' semble faire référence à la gastronomie française dérivée de la cuisine traditionnelle en France et par conséquent ce bureau s'occuperait des affaires liées aux sorts impliquant de la nourriture comme semble le suggérer un avis de compétition magique fromagère proposée aux sorciers français pour gagner leur poids en livarot (le fromage de Normandie) dans laquelle les sorciers devront créer un sort fromagé digne du grand Cyrille Paynel.
+
*Le [[Bureau des Affaires Gastromagiques]]
   
 
===Fonctionnaires connus===
 
===Fonctionnaires connus===
 
*[[Mélusine]], gardienne des Archives de la Magie.
 
*[[Mélusine]], gardienne des Archives de la Magie.
   
Bien que n'étant pas considérés comme des fonctionnaires, des [[Matagot|Matagots]] s'occupent de tâches subalternes et de la sécurité en officiant en tant que sentinelles qui ont la charge de faire le guet et de protéger les lieux.
+
Bien que n'étant pas considérés comme des fonctionnaires, des [[Matagot]]s s'occupent de tâches subalternes et de la sécurité en officiant en tant que sentinelles qui ont la charge de faire le guet et de protéger les lieux.
   
 
==Histoire==
 
==Histoire==
 
===[[1790]]===
 
===[[1790]]===
Le ministère des Affaires Magiques a été créé en [[1790]], soit quelques mois après la prise de la Bastille du 14 juillet 1789 marquant le début de la Révolution française.<ref>[https://www.therowlinglibrary.com/2018/04/22/new-information-about-the-french-ministry-of-magic-and-the-crimes-of-grindelwald/ The Rowling Library]</ref> La date de la fondation du ministère de la magie français semble lier l'histoire de la magie française à la révolution, événement fondateur de la France moderne.
+
Le ministère des Affaires Magiques a été créé en [[1790]], soit quelques mois après la prise de la Bastille du 14 juillet 1789 marquant le début de la Révolution française.<ref>[https://www.therowlinglibrary.com/2018/04/22/new-information-about-the-french-ministry-of-magic-and-the-crimes-of-grindelwald/ The Rowling Library]</ref>
   
 
===[[1927]] {{AF2}}===
 
===[[1927]] {{AF2}}===
En [[1927]], le ministère des Affaires Magiques publie un avis de recherche contre le fugitif [[Gellert Grindelwald]]<ref>[https://twitter.com/GazetteSorcier/status/974982453394800640 La Gazette du Sorcier]</ref> pour "Complot contre le Secret du Monde Magique", offrant, avec la [[Police Magique Internationale]], une récompense de 5000 [[Bezant|Bezants]] pour sa capture.
+
En [[1927]], le ministère des Affaires Magiques publie un avis de recherche contre le fugitif [[Gellert Grindelwald]] pour "Complot contre le Secret du Monde Magique", offrant, avec la [[Police Magique Internationale]], une récompense de 5000 [[Bezant]]s pour sa capture.<ref>[https://twitter.com/GazetteSorcier/status/974982453394800640 La Gazette du Sorcier]</ref>
   
Durant cette même année, [[Queenie Goldstein]] s'y rend, espérant obtenir des informations quant à la localisation de sa [[Tina|sœur]], et croise sans le savoir deux partisans de [[Grindelwald]], la française [[Vinda Rosier]] et l'américain [[Abernathy]] qui s'infiltre dans le ministère sous l'apparence d'une vieille dame grâce à du [[polynectar|Polynectar]].<ref name="AF2">{{Référence|Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald}}</ref>
+
Durant cette même année, [[Queenie Goldstein]] s'y rend, espérant obtenir des informations quant à la localisation de sa [[Tina|sœur]], et croise sans le savoir deux partisans de [[Grindelwald]], la française [[Vinda Rosier]] et l'américain [[Abernathy]] qui s'infiltre dans le ministère sous l'apparence d'une vieille dame grâce à du [[Polynectar]].<ref name="AF2">{{Référence|Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald}}</ref>
   
 
Quelques temps plus tard, une délégation du [[ministère de la Magie]] comportant [[Leta Lestrange]] et [[Thésée Dragonneau]] s'installe au ministère des Affaires Magiques dans le but de capturer [[Gellert Grindelwald]] actuellement à [[Paris]]. [[Norbert Dragonneau]] et [[Tina Goldstein]] s'infiltrent au même moment, grâce eux aussi à du [[Polynectar]], au sein du gouvernement magique français pour accéder aux [[Archives de la Magie]].<ref name="AF2" />
 
Quelques temps plus tard, une délégation du [[ministère de la Magie]] comportant [[Leta Lestrange]] et [[Thésée Dragonneau]] s'installe au ministère des Affaires Magiques dans le but de capturer [[Gellert Grindelwald]] actuellement à [[Paris]]. [[Norbert Dragonneau]] et [[Tina Goldstein]] s'infiltrent au même moment, grâce eux aussi à du [[Polynectar]], au sein du gouvernement magique français pour accéder aux [[Archives de la Magie]].<ref name="AF2" />
Ligne 60 : Ligne 60 :
   
 
==Anecdotes==
 
==Anecdotes==
* La devise "''Incanté, Envoûté, Conjuré''" figurant sur le sceau du ministère est une référence à la devise de la République française "''Liberté, Égalité, Fraternité''" tout comme la figure féminine du sceau qui est à l'effigie de la Marianne, figure symbolique de la République française, reconnaissable à son bonnet phrygien, ainsi que les couleurs bleu, blanc et rouge du drapeau tricolore.
+
*La devise "''Incanté, Envoûté, Conjuré''" figurant sur le sceau du ministère est une référence à la devise de la République française "''Liberté, Égalité, Fraternité''" tout comme la figure féminine du sceau qui est à l'effigie de Marianne, figure symbolique de la République française.
* Les dômes des verrières sont ornés d'angelots et de chérubins munis de trompettes parmi les nuages et les constellations, des navires voguant parmi les vagues et les sirènes sur des rochers, ainsi qu'un blason aux armoiries inconnues mais desquelles on peut distinguer un lion altier. Une autre gravure semble montrer le [[Être de l'eau|peuple des eaux]] où l'on discerne un triton tendre un coquillage à une sirène.
+
*Les noms d'origine du ministère des Affaires Magiques étaient le Département de la Magie de la France et le Ministère des Affaires Magiques de la France.
* Les fontaines Wallace de Paris sont des points d'eau potable publics dessinés par Charles-Auguste Lebourg et financés par le philanthrope Richard Wallace à la fin du XIXème siècle. Bien qu'elles soient implantées dans de nombreuses villes, c'est dans la capitale française qu'elles sont en plus grand nombre.
 
* Les fontaines Wallace sont des points d'eau potable publics dessinés par le sculpteur Charles-Auguste Lebourg et financés par le philanthrope Richard Wallace à la fin du XIXème siècle. Bien qu'implantées dans de nombreuses villes, c'est dans la capitale française qu'elles sont en plus grand nombre avec un total de 120 fontaines. En fonte et souvent peintes en vert pour la plupart, d'autres fontaines ont hélas disparu.
 
** Cependant, la fontaine Wallace vue dans le film des [[Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald|Crimes de Grindelwald]] n'existe pas réellement sur la place de Furstemberg et ne figure pas dans la liste des fontaines qui auraient disparu. En lieu et place de celle-ci figure un lampadaire.<ref>Liste des fontaines Wallace de Paris
 
 
[https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_fontaines_Wallace_de_Paris]
 
</ref>
 
   
 
==Apparitions==
 
==Apparitions==

Version du novembre 21, 2018 à 19:28

Wiki-wordmark
Attention !
Logo AF2 (script)
Logo AF2 (script)
Cet article contient des révélations sur l'intrigue du film Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald.


Guillemet
Incanté, Envoûté, Conjuré
— Devise du ministère des Affaires Magiques

Le ministère des Affaires Magiques[1] est le gouvernement magique de France.

Généralités

Description

Le ministère des Affaires Magiques est un lieu souterrain gigantesque semblable au Grand Palais par son architecture avec les larges verrières de sa toiture et son style de la Belle Époque. Plusieurs coupoles en verre diffusent de la lumière artificielle dans le bâtiment, laissant apparaître les noms et silhouettes de nombreuses créatures magiques ainsi que des représentations des constellations.

Localisation et accès

Le ministère des Affaires Magiques est situé sous la ville de Paris. On peut y accéder par l'intermédiaire d'une fontaine Wallace située sur la place de Furstemberg.

Le sorcier disparaît de la vue des Moldus dès lors qu'il foule le sol de la place. Puis, il doit se placer devant la fontaine pour qu'un ascenseur apparaisse, créé par les racines des quatre arbres environnants, permettant ainsi de descendre dans le ministère. L'ascenseur en fer forgé et de style Art déco descend sous le dôme principal et dépose le sorcier devant l'accueil où une sorcière réceptionniste accueille les visiteurs.

Pour la sécurité du lieu, il n'est pas possible de transplaner à l'intérieur du ministère.

Organisation

Le ministère des Affaires Magiques est divisé en plusieurs services dont :

Fonctionnaires connus

  • Mélusine, gardienne des Archives de la Magie.

Bien que n'étant pas considérés comme des fonctionnaires, des Matagots s'occupent de tâches subalternes et de la sécurité en officiant en tant que sentinelles qui ont la charge de faire le guet et de protéger les lieux.

Histoire

1790

Le ministère des Affaires Magiques a été créé en 1790, soit quelques mois après la prise de la Bastille du 14 juillet 1789 marquant le début de la Révolution française.[2]

1927 [AF2]

En 1927, le ministère des Affaires Magiques publie un avis de recherche contre le fugitif Gellert Grindelwald pour "Complot contre le Secret du Monde Magique", offrant, avec la Police Magique Internationale, une récompense de 5000 Bezants pour sa capture.[3]

Durant cette même année, Queenie Goldstein s'y rend, espérant obtenir des informations quant à la localisation de sa sœur, et croise sans le savoir deux partisans de Grindelwald, la française Vinda Rosier et l'américain Abernathy qui s'infiltre dans le ministère sous l'apparence d'une vieille dame grâce à du Polynectar.[4]

Quelques temps plus tard, une délégation du ministère de la Magie comportant Leta Lestrange et Thésée Dragonneau s'installe au ministère des Affaires Magiques dans le but de capturer Gellert Grindelwald actuellement à Paris. Norbert Dragonneau et Tina Goldstein s'infiltrent au même moment, grâce eux aussi à du Polynectar, au sein du gouvernement magique français pour accéder aux Archives de la Magie.[4]

1998

En 1998, le ministère des Affaires Magiques remet une médaille d'honneur à Fleur Delacour pour avoir combattu courageusement aux côtés de ses amis et d'avoir participé à l'effort de guerre, notamment lors de la Bataille de Poudlard et par son investissement au sein de l'Ordre du Phénix.[5]

Anecdotes

  • La devise "Incanté, Envoûté, Conjuré" figurant sur le sceau du ministère est une référence à la devise de la République française "Liberté, Égalité, Fraternité" tout comme la figure féminine du sceau qui est à l'effigie de Marianne, figure symbolique de la République française.
  • Les noms d'origine du ministère des Affaires Magiques étaient le Département de la Magie de la France et le Ministère des Affaires Magiques de la France.

Apparitions

Notes et références

  1. Le titre de cet article dispose de plusieurs traductions officielles.
  2. The Rowling Library
  3. La Gazette du Sorcier
  4. 4,0 et 4,1  Réf.  Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald )
  5. Pottermore : Académie de magie Beauxbâtons
* DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .